MEMORANDUM 2019

MEMORANDUM 2019

Le 26 mai, ce sont les élections et chaque voix compte et VOTRE voix est importante, n’oubliez pas d’aller voter !

 

 

 

 

 

Dans le cadre de son projet, la LLP travaille et milite pour une société dans laquelle les générations s’entendent, s’entraident, et se complètent. Le but est donc d’œuvrer pour une meilleure citoyenneté de tous, les aînés y compris.
Dans ce sens, nous proposons quelques revendications et idées sur des thématiques touchant tout particulièrement les aînés.

Pensions

  • Chacun.e a le droit à une pension décente, quel que soit le parcours de vie (emplois à temps partiel, etc…). La LLP propose le relèvement des plus basses pensions, avec le but de pensions s’élevant à 1500 €/mois pour une carrière complète.
  • Concernant l’âge de la retraite, il faut déterminer les professions pénibles donnant le droit à la pension avant l’âge légal.
  • Il faut supprimer la cotisation de solidarité.
  • Les pensions doivent être indexées en fonction du coût de la vie.
  • Il faut mettre en vigueur la pension à mi-temps pour tous.

Santé

  • La santé ne peut pas faire l’objet de spéculations au détriment des citoyens : une santé correcte pour toutes et tous.
  • La mise en place du tiers-payant doit être développée et généralisée.
  • Le prix des médicaments doit être régulé.
  • Il faut éliminer le critère d’âge (par exemple dans les cas d’ostéoporose, les consultations psychologiques, etc…)

Lieux de vie

  • Chaque senior a le droit de vieillir dignement dans un logement adapté.
  • La LLP demande l’augmentation du nombre de places en Maison de Repos, ainsi que la régulation des prix de celles-ci (attention à la hausse des prix rendant impossible pour certain.e.s de s’y loger).
  • Il faut développer un plan de soutien pour les aménagements des logements face au vieillissement.
  • Il faut de même développer d’autres types d’habitats (kangourou, intergénérationnel, colocation, etc…).

Mobilité

  • La mobilité est un droit fondamental et un sujet capital, qui permet d’éviter l’isolement et décidera du bien-être des générations futures.
  • Le tarif seniors ne doit plus contenir de contrainte d’horaire (notons ici que s’il est logique que les aînés voyagent en-dehors des heures de pointe – ne serait-ce que pour leur propre bien-être – ils ont cependant des rendez-vous médicaux et autres obligations qui peuvent les contraindre à sortir des horaires réservés).
  • Il faut mettre en place une vraie réflexion sur une mobilité pour toutes et tous et un regard transversal sur les différents niveaux régionaux et comment améliorer l’accessibilité au maximum.