Clubs des Seniors

Clubs des Seniors

Les clubs de seniors sont un élément essentiel dans toutes les régions ; d’importants lieux d’échanges, des pierres angulaires qui offrent un large éventail d’activités dans les domaines culturel, éducatif, culinaire et social.

Soutenus par une foule de bénévoles motivés, ils s’engagent au quotidien pour leurs membres, leurs semblables pleins de vitalité, d’entrain et de vivacité.

Les septuagénaires et octogénaires d’aujourd’hui sont, à bien des égards, différents de ceux d’il y a une quarantaine d’années – des glissements évidents se sont produits, et d’autres engagements, d’autres approches, dirons-nous, ont vu le jour.

La vie associative est un atout majeur dans cette évolution.

Vieillir ensemble n’est pas une question individuelle, mais une responsabilité collective – et la meilleure façon de l’exprimer est de se rassembler au sein d’un club de seniors, de se rencontrer autour d’intérêts communs ou de passer du temps entre personnes du même âge.

C’est pourquoi la vie associative et les organisations d’aînés, avec leurs nombreuses activités, doivent également être préservées, et même renforcées.

Les aînés sont des maillons actifs d’un quartier authentique et plus solidaire.

Voilà pourquoi je tiens aussi à souligner dans cet article trois aspects qui me préoccupent et dont je souhaite vous faire part.

  • Les autorités locales, comme les CPAS ou les conseils consultatifs communaux, ne peuvent priver les citoyens de leur pouvoir d’initiative. Les récents accords de gouvernement en sont une preuve vivante.

 

    1. Les administrations locales doivent se concentrer principalement sur l’infrastructure, la coopération et la concertation, et non sur la planification d’activités.
    2. Or, il s’agit là de la tendance actuelle, qui s’intensifie en ce moment du fait des compétences de plus en plus larges attribuées aux communes dans ce domaine, dans le cadre d’une décentralisation accrue.
  • Dans nos clubs de seniors, nous devons aussi être encore plus attentifs aux personnes âgées dépendantes et aux personnes handicapées. En d’autres termes, nous devons rester à l’écoute de la société.
  • Nous devons travailler ensemble et attirer l’attention des pouvoirs publics sur la nécessité de mettre en place une politique cohérente pour les personnes âgées, de prendre des initiatives concrètes et efficaces en matière de vieillissement de la population et de réfléchir enfin à une politique des retraites sérieuse, transparente et acceptable. J’aimerais conclure ce message en répétant la devise, le slogan que nous devons toujours garder à l’esprit, à savoir « œuvrer ensemble avec force en faveur du ‘vieillissement actif’ ».Un club de seniors est une richesse pour la société et le quartier.

Président de l’association Vief +50 actief de Roulers – Geert Messiaen