Depuis plusieurs décennies, que vous habitiez dans un appartement ou une maison, les technologies s’invitent dans votre habitation dans le but de faciliter vos tâches du quotidien.
La dernière en date, « Les objets connectés », rencontre un succès fulgurant.
Selon les experts, le marché des objets connectés devrait exploser (50 milliards d’objets connectés) d’ici 2020. Frigos, montres, brosses à dents, tout est possible. Les appareils qui communiquent avec nos smartphones existent déjà et l’imagination humaine devrait bien réussir à créer de nouveaux usages.
En a-t-on réellement besoin ? Pas vraiment, tout comme nous n’avions pas besoin d’un smartphone il y a encore quelques années. Mais c’est tellement pratique de pouvoir réserver des tickets de train directement, d’effectuer un paiement, d’utiliser le GPS de son smartphone, alors pourquoi pas les objets connectés ?

Certes, les objets connectés ne sont pas indispensables, mais ils deviendront très utiles au quotidien.

Au supermarché, vous pourrez interroger à distance votre réfrigérateur pour connaître les denrées alimentaires encore en stock. Grâce à cette technologie, vous pouvez régler à distance le thermostat du chauffage en fonction de votre présence ou pas, modifier la couleur de vos ampoules ou simuler une présence pour dissuader les cambrioleurs, faire descendre les volets automatiquement en cas de grand vent, …

Les objets connectés pourraient bien devenir vos meilleurs amis puisqu’ils touchent tous les domaines, si bien qu’on peut leur trouver une utilité quotidienne et que tout est possible. On peut facilement dire que ces petits objets technologiques bouleversent la manière de vivre de leurs utilisateurs.

Pour certaines personnes, les objets connectés ne devraient pas devenir une nécessité sur le moyen terme et d’autres encore les voient même plutôt comme des ennemis.
Bien sûr, nous verrons plus loin que les objets connectés n’ont pas que des avantages …

En effet, les « Datas ou données », désignent toutes les informations récupérées des différents appareils connectés que vous utilisez tels que GSM, montre, …, que ce soit vos choix musicaux, vos données de tension, ou autres …
Cela ne veut pas dire que l’utilisation des objets connectés soit nécessairement dangereuse mais simplement qu’il faut être averti que ce ne sont pas des objets anodins. C’est la capacité de ces objets connectés à nous connaître, à faire de nous des assistés au quotidien, qui peut poser question.

Les échanges de données se font par Bluetooth ou Wifi (radio, GSM).
En matière de domotique, les fabricants ont créé une boîte connectée au système internet du foyer qui utilise le Wifi ou le Bluetooth. Tous les appareils de la maison sont ainsi connectables, le contrôle à distance se faisant via smartphone, tablette ou ordinateur.

   BLUETOOTH    

Le Bluetooth est primordial pour les objets connectés. Il permet de transmettre des informations entre plusieurs appareils.

Le Bluetooth utilise le réseau des ondes radio ultra haute fréquence pour autoriser l’échange bidirectionnel
des données à courte distance avec un appareil maître comme, par exemple, le smartphone. Cette technologie pratique, de faible débit, est bon marché mais de courte portée, puisqu’elle fonctionne sur un rayon d’environ dix mètres.

Il existe trois classes de modules radio Bluetooth sur le marché

 

Classe Puissance Portée

1

100 mW (20 dBm) 100 mètres

2

2,5 mW (4 dBm) 10 à 20 mètres

3

1 mW (0 dBm) Quelques mètres

 

La plupart des fabricants d’appareils électroniques utilisent des modules classe 2.
L’intérêt du Bluetooth est qu’il permet de transmettre des informations entre plusieurs appareils sans consommation excessive de données. Il n’a donc pas fini de faire parler de lui, il évolue afin de coller aux nouveaux usages.

 

   WIFI    

Il s’appuie également sur les ondes ultra haute fréquence mais plus particulièrement sur les hyperfréquences, il offre une portée pouvant atteindre cinquante mètres sans obstacle.

 

Les « avantages » des objets connectés

En matière de santé, les personnes à la santé fragile peuvent, grâce aux objets connectés, être mises en alerte en cas de dégradation de leur état de santé, ce qui peut même parfois contribuer à leur sauver la vie.

Côté pratique, certains objets connectés permettent par exemple d’augmenter la sécurité de la maison, en appelant automatiquement les autorités en cas d’intrusion, les services d’urgence, …

On voit mal ce qui pourrait freiner l’engouement pour ces petites merveilles de technologie qui sont plus que des gadgets mais de véritables objets d’intérêt multiple.

 

Quelques « objets » ou appareils utiles !

  • Le bracelet ou le pendentif de sécurité, la téléassistance à votre service

Afin de prévenir les accidents de la vie courante, la sécurité des personnes âgées est une priorité. Dans la majorité des cas, elles souhaitent vivre le plus longtemps possible à leur domicile, de manière à conserver leurs habitudes et leur confort en toute sécurité.

Une téléassistance efficace partout, 24h sur 24 et non intrusive (sans caméra ni appareil photo) est possible via un bracelet qui peut prévenir la centrale d’alarme, la famille, les urgences, … en cas de chute, de malaise, d’égarement …
Cela ne s’arrêtera pas en si bon chemin, on peut faire confiance aux concepteurs pour allonger la liste des fonctionnalités.

 

Le bracelet médical et/ou montre médicale

Avec des fonctions plus poussées que sur les smartphones, les objets connectés fournissent des informations comme le rythme cardiaque, la tension ou encore la masse graisseuse. Les résultats du bracelet peuvent être directement envoyés au médecin ou spécialiste. Les remèdes pourront ainsi être plus rapidement adaptés.

 

La balance connectée

Les objets connectés s’invitent aussi dans notre salle de bains avec notamment l’apparition de la balance connectée. Exit les simples pèse-personnes, voici de véritables coachs santé qui prennent en main le poids de l’utilisateur, lui fixent des objectifs, et le soutiennent.

En fonction de l’application, on peut suivre l’ensemble de la famille ou effectuer un suivi spécialement adapté aux sportifs. Le petit génie glane des informations telles que le poids, mais également l’IMC1, la masse graisseuse, musculaire ou osseuse.

L’application liée à votre balance va envoyer sur votre smartphone toutes ces données et va vous coacher en vous proposant des menus adaptés avec le nombre de calories indispensables à votre corps. Elle va jouer le rôle de petite diététicienne, le but étant de vous faciliter l’existence. La plus grosse difficulté sera probablement de bien paramétrer cette merveille !!

Si vous n’avez pas de balance connectée, il existe des applications indépendantes qui feront le même travail.

IMC : L’Indice de Masse Corporelle est une grandeur qui permet d’estimer la corpulence d’une personne. Il est calculé en divisant le poids par la taille au carré. 

 

D’autres objets qui peuvent être utiles

Les caméras de sécurité

Elles permettent :

  • de surveiller l’intérieur et l’extérieur de sa maison
  • d’enregistrer des scènes de mouvement ou d’intrusion
  • de consulter à distance
  • d’être prévenu de toute intrusion par sms ou mail

Les caméras actuelles possèdent des connexions internet câblées ou Wifi.
Attention, pour les connexions Wifi, un mot de passe n’existe pas par défaut, la création d’un mot de passe personnel est indispensable !

 

 

La télévision connectée

Toutes les télévisions récentes sont munies de l’option « SMART TV » connectées à internet via un câble ou le wifi. Vous avez accès à tout : Facebook, Google, films, Auvio, … grâce au clavier et une souris connectés ou avec la télécommande.

Il est aussi possible de regarder des anciennes émissions, téléphoner via Skype ou autre application sans passer par un ordinateur, donner son avis sur un sujet précis ou encore donner son accord pour un versement.

 

 

Les détecteurs

Grâce à cet appareil, vous pouvez être averti de toute fuite d’eau dans une pièce de votre maison (cave, garage, salle de bains ou cuisine…). Le détecteur muni de piles est fixé sur le mur de la pièce concernée, un câble y est relié et soit se trouve sur le sol, soit est enroulé autour d’une tuyauterie « à risque ».
Ce câble peut ainsi détecter les traces de fuite, faire retentir une alarme et envoyer un message sur votre smartphone où que vous soyez. Le détecteur est connecté par Wifi à votre réseau domestique.
Fonctionne également pour détecter le gel sur les conduites.
Nb : les machines à laver récentes possèdent un appareil de détection.

 

 

Les enceintes Bluetooth et Wifi

Il existe une grande variété d’enceintes sans fil : certaines sont adaptées pour un usage sédentaire et d’autres pour les déplacements (enceinte portative). Elles permettent d’écouter votre musique depuis différentes sources avec la connexion Bluetooth et/ou Wifi. Plus besoin d’avoir une chaîne hifi volumineuse !

Si vous avez un smartphone, une tablette ou un ordinateur, vous pouvez écouter ce que vous voulez dans votre salon. Vous pouvez également, si vous possédez un téléviseur « nouvelle génération » brancher votre enceinte et diffuser le son de votre programme télévisé. La qualité du son n’en sera que meilleure.

Contrairement à certains objets, l’enceinte se trouve facilement en commerce, pour un prix démocratique. Il suffit de surfer sur la vague de l’évolution avec à côté de vous un petit-enfant déjà ultra connecté !

 

Mini localisateur (Tracker) Bluetooth et Wifi

Un localisateur permet de retrouver tout objet perdu : téléphone, clés, portefeuille, télécommande, sac, voiture, vélo,
valise, …

Le Tracker peut se glisser dans n’importe quel objet. Il est doté d’un GPS. Le mini localisateur peut se révéler bien pratique en cas de perte d’un objet. En effet grâce à son application installée sur un smartphone ou ordinateur et au GPS intégré, vous pourrez retrouver l’objet perdu.

Celui-ci peut également être utilisé pour localiser un animal ou encore une personne désorientée de type Alzheimer.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour la vidéo explicative
https://www.youtube.com/watch?v=My8gDY9iKyw

 

La voiture

Les voitures récentes ont une option « connectée » qui permet d’avoir sur son GSM toutes les informations techniques de la voiture : voiture verrouillée, toit ouvrant fermé, niveau d’huile, pression des pneus, phares allumés … de communiquer verbalement avec la centrale de la marque de voiture et demander ainsi de l’aide en cas de besoin.

Et que dire de votre GPS ? Non seulement il vous donne le trajet à suivre mais permet aussi d’afficher l’info trafic en temps réel, de recevoir ou passer une communication téléphonique, de retrouver sa voiture, d’être alerté des excès de vitesse …

 

 

La tondeuse

Marre de tondre votre pelouse ? Une tondeuse-robot fera le travail toute seule, et pour un résultat parfait. Comment une tondeuse-robot fonctionne-t-elle ? Elle se déplace toute seule dans le jardin. Quand la batterie est vide ou faiblit, elle se recharge aussi toute seule dans sa station. Ce qui est très pratique car on n’a pas besoin de la surveiller, ni de la chercher quand on a un grand terrain, ni de la porter jusqu’à sa base. On peut programmer sa tondeuse afin qu’elle tonde durant une plage horaire définie.  Enfin, elle sait aussi qu’elle ne doit pas sortir du jardin grâce à un dispositif câblé délimitant la superficie à tondre. Et si elle tombe en panne, vous en serez averti sur votre GSM … Génial non ?

 

L’aspirateur robot

Ses principes et avantages ressemblent beaucoup à ceux de la tondeuse-robot. Un aspirateur-robot travaille d’une manière autonome à votre place, que vous soyez absent ou pas. Grâce à un système de navigation et des capteurs, le robot aspire partout même sous les meubles tout en évitant les obstacles et escaliers. Il se recharge automatiquement sur sa base.

Une application permet de faire travailler l’aspirateur quand on le souhaite, de le programmer jusqu’à 7 fois par semaine et de personnaliser ses préférences de nettoyage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les alarmes

Les alarmes actuelles installées dans une résidence secondaire communiquent avec l’extérieur via le réseau GSM, parfois via de simples SMS. Cela permet d’être informé de l’intrusion et d’être en relation directement avec la police ou le réseau de gardiennage.

 

Exemples d’objets connectés … mais cette fois « gadgets »

Frigo connecté

Le frigo connecté fonctionne avec des caméras, gère le stock et évite ainsi les aliments périmés. Les caméras envoient des photos du contenu du frigo sur un smartphone ou sur l’écran du réfrigérateur. Il est également possible d’enregistrer les dates de péremption des aliments sous forme de liste ou alors de « pastilles » que l’utilisateur glisse directement sur les photos, de préparer une liste de courses.

Ce type de frigo permet également d’avoir accès à des recettes, à des messages via un bloc notes, de partager des photos, de recevoir et afficher des messages SMS (comme sur votre GSM), de regarder la météo et encore bien d’autres choses.

Le gros inconvénient est que ce type de réfrigérateur n’est évidemment pas encore à la portée de toutes les bourses.

 

 

Ustensiles de cuisson

La casserole connectée au look casserole à pression permet de cuire à la vapeur, sous pression mais également de rissoler, dorer les aliments, réaliser des sauces, … et surtout vous pouvez télécharger des recettes faciles et rapides.

Appareil interactif, il vous guide pas à pas dans réalisation d’une recette, indique la durée et le type de cuisson correspondant le mieux à vos envies.

Les poêles, sauteuses ou faitouts fonctionnant avec un système de sonde et cadran situé sur le manche proposent une cuisson assistée.

La sonde indique si la température est bonne, trop élevée ou pas assez élevée en fonction du mode de cuisson souhaité (mijoté, tendrement cuit ou saisi).

Ce type d’ustensiles sera compatible avec une tablette via une application qui permettra de choisir parmi 200 recettes et d’être guidé dans le suivi de la recette.

Grâce à ces objets, finie la présence continue devant la casserole pendant la cuisson. Un signal sonore vous prévient lorsque votre présence est indispensable ou si vos aliments brûlent.

Certaines marques de poêles non seulement vous accompagnent dans votre recette et contrôlent la température mais pèsent également les ingrédients et mesurent le taux d’humidité et les calories.
De quoi simplifier la vie, ces objets ne requièrent pas de grandes compétences en cuisine.

 

Conclusion

La façon dont nous travaillons, mangeons, communiquons, nous soignons… en un mot vivons, évolue sans cesse de par le développement des objets connectés. Les objets connectés bouleversent et bouleverseront encore d’une manière ou d’une autre notre mode de vie.

Comme vous l’avez lu plus haut, les objets connectés ne manquent pas (ici, nous n’avons développé que les objets jugés les plus utiles et pratiques pour les seniors).

D’ailleurs l’homme, fasciné par les gadgets, ne manque jamais une occasion d’en intégrer à son quotidien. Malcom Forbes n’a-t-il pas justement dit que « la différence entre un homme et un enfant est le prix de ses jouets » ?

Certes, les objets connectés ne sont pas indispensables, mais ils peuvent s’avérer très utiles au quotidien.

Communiquant avec les téléphones, les tablettes et les ordinateurs, ils touchent tous les domaines d’application et permettent ainsi d’améliorer notre vie, notre confort ou notre bien-être.

Certains objets connectés sont abordables financièrement, d’autres nettement moins et donc pas forcément accessibles à la grande majorité.

On peut accepter les avantages tout à fait louables de certains appareils connectés mais il faut dans ce cas accepter l’intrusion dans la vie privée et le partage des données personnelles sans oublier de bien sécuriser votre réseau avec un mot de passe approprié … si cela n’est pas encore fait.

D’un autre côté peut-on faire complètement abstraction de tous ces objets connectés, de cette numérisation à tout-va ? Ne risque-t-on pas de rencontrer des problèmes à l’avenir au point de ne plus être en phase avec la société qui nous entoure, de ne plus pouvoir exercer ses droits et devoirs de citoyen ?

A-t-on vraiment le choix ? Peut-on encore à l’heure actuelle et à l’avenir vivre non-connecté ?

Ce sont les questions auxquelles la LLP réfléchira lors de ses activités « Peut-on encore vivre non connecté » organisées en collaboration avec CLARA asbl durant le mois de mars à Bruxelles et en Wallonie…

Pour des infos sur ces activités organisées, cliquez sur ce lien